L‘Innovation frugale : faire plus avec moins pour mieux !

Tout un programme n’est-ce pas ? Cela fait des années que cela nous pend au nez. Nous y sommes. La société dans laquelle nous vivons demande toujours plus tout en nous forçant à optimiser nos ressources finies que sont l’énergie, l’argent et le temps. L’innovation frugale a été la réponse des pays émergents. Saurons-nous la mettre au service de l’occident?innovation frugale

Crédit photo : © pio3 – Fotolia.com  

« Faire plus avec moins », on sait faire depuis les années 1990. Mais à force de couper les coûts, il ne reste plus rien à gratter. En parallèle, on s’est fatigué de la consommation à bas prix et des tee-shirts à 1 euros qui ne survivent pas au premier lavage. Dans l’art du toujours-plus, la question du jour est comment obtenir de la qualité, à moindre coût en accord avec notre environnement ?

  1 – S’inspirer de la tradition indienne du jugaad 

L’innovation frugale est sous-tendue par la notion du jugaad, issue de la tradition indienne.Julien Tarby dans son article du nouvel économiste, en donne la définition suivante:

« Fais avec ce que tu as, réutilise, bricole et n’abandonne jamais ».

Si cette notion est surtout utilisée pour les entreprises et le monde des affaires dans son ensemble, elle n’en est pas moins applicable à notre quotidien. Il s’agit surtout d’un état d’esprit que l’on applique ensuite à un business, une communauté sociale, un individu. On rejoint ici la notion de « culture personnelle ».

C’est notre capacité à prendre ce qui est pour le transformer en quelque chose de mieux, au sens individuel et collectif du terme, qui rend possible l’innovation frugale.

2 – Transformer les freins en opportunité

Une médaille a toujours deux faces. Chaque chose a son contraire. Tous les avantages peuvent être des inconvénients et vice-versa.

L’innovation frugale est née du manque d’énergie et d’argent des pays émergeants. La technique a permis de contourner les besoins en électricité et en eau. L’économie d’échelle et la vente en masse assurent alors la rentabilité des modèles économiques fournissant une qualité identique pour un coût divisé par 100 ! On parle de maison à 300$, de smartphone à 30$, ou encore d’opération à cœur ouvert pour 2000$…

L’innovation frugale visant à combattre le manque de temps est surtout individuelle. Faite de choix pris, avant tout, pour servir un besoin personnel, un mouvement se crée, devenant en dix ou vingt ans la nouvelle tendance. 

3 – Réinventer le monde du travail

Le mouvement des slashers venant des Etats-Unis est typique de cette innovation frugale. Le mot slasher vient la barre oblique séparant l’annonce de leurs différents métiers, slash en anglais. Ils sont salariés / entrepreneur / consultant / formateur / auteur/…

Les slashers détricotent à eux seuls la notion d’activité professionnelle monolithique en cumulant les jobs. Leur réponse à la précarité est d’être multi-source en terme de revenus,  de statut professionnel, de métier. Ils jonglent entre des structures de différentes tailles, chacune d’entre elles leur apportant de quoi développer leurs talents et vivre leurs rêves.

Telles des abeilles, ces initiatives commencent à polliniser nos entreprises. Plus le résultat ressemblera à un eldorado, tant pour l’individu que pour l’entreprise, plus le mouvement sera rapide à devenir la nouvelle norme. Le monde du travail que connaîtront nos enfants demain, s’en inspirera.

Et vous-mêmes, comment faites-vous « plus avec moins pour mieux » ? Quelles astuces mettez-vous en œuvre pour réussir ce challenge au quotidien ?

Laissez votre avis dans les commentaires prévus à cet effet à la suite de l’article.

Vous avez aimé cet article, inscrivez-vous pour recevoir les suivants.

 

Please note: I reserve the right to delete comments that are offensive or off-topic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


One thought on “L‘Innovation frugale : faire plus avec moins pour mieux !