DEUX RITUELS QUOTIDIENS POUR SE RAPPELER QUE LA VIE EST BELLE

Trois années en Chine ont changé à jamais mon regard sur le monde, sur moi-même ainsi que mon rapport au temps. La capacité de vivre le rythme effréné de ce pays dynamique tout en restant moi-même était un défi quotidien. C’est alors que j’ai pris conscience des valeurs sures que représentaient certains rituels quotidiens de ma vie.

Crédit photo : © Mark Smith – Fotolia.com

Les rituels sont les habitudes que nous avons. Ils nous apportent un sentiment de déjà vu, de confort et de sécurité. En prendre conscience pour les développer sciemment permet de les transformer en petits plaisirs quotidiens. Ils nous rappellent alors que la vie est et reste belle, quoi qu’il arrive ! Voici les deux joyaux que j’ai rapportés avec moi de ce pays lointain.

1 – Avoir rendez-vous avec soi-même

Saviez-vous qu’on peut créer un bonsaï à partir de n’importe quelle jeune pousse ? Si ce ne sont pas des arbres nains, alors qu’est-ce qui les empêche de grandir et d’atteindre leurs 10 ou 30 mètres? La taille du pot et la quantité de terre qu’on leur donne ! Un arbre ne peut pas grandir au-delà de la taille des racines qu’il peut développer.

Nous sommes comme les arbres. Pour grandir et nous développer, nous avons besoin de racines, de les soigner, de les nourrir, de les ancrer plus profondément chaque jour. Prendre un temps dans sa journée pour se retrouver avec soi-même permet de se centrer sur ses besoins réels, d’apprendre des expériences passées et de se projeter sur l’avenir. Un rendez-vous avec soi-même fait le point sur ce que nous sommes, comment nous y sommes arrivés et vers où nous voulons aller.

Un moment de calme, dans un endroit que vous aimez et où vous ne serez pas dérangés est suffisant. L’essentiel est d’être seul avec soi-même, dans sa propre bulle, à son écoute. Pour moi, c’est sur ma terrasse, le matin, alors que les enfants se préparent pour l’école. Je bois mon thé en regardant se lever le jour, toute au bonheur de ce nouveau départ et de la promesse qu’il m’offre.

2 – Arrêter le temps pour prendre soin de soi

A notre époque, faire deux fois plus avec deux fois moins est devenu une constante. C’est vrai dans nos entreprises, mais également dans nos loisirs où les sollicitations sont sans cesse plus nombreuses. Le crédit temps restant immuable, la vie s’accélère. Le simple fait de se poser permet de prendre soin de soi. La dernière fois que vous avez eu le luxe de n’avoir rien à faire, c’était quand ? Qu’avez-vous fait de ce luxe?

En Chine, l’heure du déjeuner se découpe en deux temps distincts: 30 minutes pour manger et 30 minutes pour digérer. A Pékin, l’hiver, par -15°C, la marche digestive suppose un peu de motivation… En tant qu’expatriée et leader de l’équipe, je choisis de les accompagner dans ce qui était pour moi, au départ, un voyage hors norme ! Au fil des années, j’ai appris à aimer ce temps gagné sur la course folle que nous menions pour maintenir la cadence d’une croissance à deux chiffres. Etonnement, cette pause, volée au temps, nous aidait.

Quand je suis rentrée en France, j’ai tenté de convertir mes collègues. Vainement ! En bons européens, ils ne comprenaient pas l’intérêt de faire un détour au retour de la cantine. Après tout, il y a tellement à faire, il ne faut pas perdre de temps ! En six mois, j’avais repris mes (mauvaises) habitudes françaises…

Mais je n’ai pas oublié la Chine, ni la puissance qu’une pause apporte à notre quotidien. Je prends donc cette pause, régulièrement, en général quelques heures le week-end, pour me balader. Seule, en famille ou avec des amis, peu importe, l’essentiel pour moi est d’être dehors et de marquer cette pause hors du temps.

Nous nous savons mortels et nous aimerions vivre comme si nous étions immortels. Il ne tient qu’à nous de profiter de chaque jour qui passe, en prenant conscience de ce qu’il a à nous apporter.

Et vous, que faut-il à la pire de vos journées pour lui rendre le sourire ?  Et, si vous gagniez 20 minutes par jour, que feriez- vous de ces deux heures par semaine volées au temps ?

Cet article participe à l’évènement « A la Croisée des Blogs » organisé par Développement Personnel, et lancé ce mois-ci par Marina du blog Heureuse en amour sur le thème « Petits moments de bonheur au quotidien».

Please note: I reserve the right to delete comments that are offensive or off-topic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


5 thoughts on “DEUX RITUELS QUOTIDIENS POUR SE RAPPELER QUE LA VIE EST BELLE

  1. Bonjour Bénédicte et merci de ta participation!

    Prendre du temps pour soi n’est pas du temps perdu je trouve car au final on se sent épanoui et on est plus efficace au travail.

    Si j’avais 2h de plus par semaine je ferai du yoga, je n’en fais pas assez souvent à mon gôut!

    Marina

  2. Ah la la, les vertus de la marche digestive, essentiel pour moi également. Quand j’étais expatriée au Portugal, mes collègues ne comprenaient pas vraiment non plus le plaisir de faire un détour avant de rentrer au bureau, ou l’intérêt de rentrer chez soi à pied. Et pourtant… quand j’ai besoin de faire le point ou de prendre une décision, je sors faire le tour du quartier.
    Merci Bénédicte pour ce rappel essentiel.

  3. Bonjour Bénédicte, Deux rituels pleins de sagesse. C’est vrai qu’en occident on court toujours après le temps. Et je pense qu’il y a des rituels dont il faut se débarrasser, non seulement parce qu’ils sont chronophages, mais en plus parce qu’ils nous minent le moral ou nous font ressasser des pensées négatives : je pense au journal télévisé. J’ai décidé de m’en passer depuis que je participe à l’expérience des 7746 personnes proposée par Fabrice Béal et que j’ai regardé la conférence de Gregg Braden « La Divine Matrice ».