COMMENT UTILISER LE RYTHME NATUREL DES PROJETS POUR GAGNER EN EFFICACITE ?

Le soleil d’automne balaye mon visage de sa douceur pendant que je contemple le paisible ballet des tracteurs dans les champs. Le moment est magnifique de sérénité. Le contraste avec le feu de l’été se fait cuisant.

Cette douceur me rappelle l’apaisement que l’on ressent juste après avoir fourni un effort colossal. On vient de réussir ce pour quoi on a mis tant d’énergie depuis des mois. Vient alors le moment de souffler.

 Make your projet a success

Crédit photo :  © Julia Shepeleva – Fotolia.com

Comme la terre a besoin des saisons pour donner le meilleur d’elle-même, réussir un projet suppose de l’organiser en quatre phases bien distinctes.

Phase 1 – Hiver – L’enracinement des idées

C’est le moment où l’on envisage de lancer un projet. Pas encore décidés, on y réfléchit. On le nourrit de nos hésitations.

Telles les graines qui ne savent pas ce qu’elles vont devenir, nos projets tentent de s’enraciner dans le sol encore froid de notre volonté. De la qualité de leur ancrage dépendra leur réussite à venir.

L’hiver est la période de repos indispensable à la terre pour qu’elle puisse donner le meilleur d’elle-même au prochain printemps. Rien ne semble bouger mais tout se met en place à l’intérieur. La vie se prépare.

Phase 2 – Printemps – L’effervescence du lancement

La décision est prise. Le projet est officiellement lancé. Pleins d’espoir, nous mettons toute notre énergie à le réussir. Il ne faut pas trainer, il y a tant de choses à faire, en seulement quelques mois…

Les futurs époux annoncent leur décision de se marier. Il est temps de choisir le lieu, la date, le traiteur, la liste des invités, le plan de table, les témoins, la robe, les fleurs…

Comme au printemps où les bourgeons et les fleurs sont poussés par une force irrésistible, tout le monde est sur le pont. C’est l’effervescence des préparatifs de l’évènement.

Phase 3 – Eté – l’épreuve du feu

Ca y est. Le grand Jour est arrivé. Trop tard pour les dernières retouches. C’est déjà l’heure d’entrer sur scène.

La mariée enfile sa robe d’un jour alors qu’on finit de la coiffer. Le cortège des invités arrive doucement calmant le futur marié qui s’impatiente. Ils disent « oui ». Les évènements s’enchainent alors à une allure folle. Il est déjà l’heure de partir. C’est passé si vite…

Comme au plus fort de l’été, l’excitation qui règne est brulante d’attentes, de joie et d’espoir. L’enjeu est important. On n’a pas le droit à l’erreur. L’intensité fait passer au second plan toute autre préoccupation. La vie se résume à ce seul objectif : réussir.

Phase 4 – Automne – le retour au calme

C’est fini. La pression retombe. Toute l’énergie mise pour réussir le projet nous quitte. Avant de reprendre notre quotidien, nous prenons le temps de souffler.

C’est le lendemain de fête. On se réveille la tête vaguement dans le sac. C’est un moment paisible pour nous faire passer de l’intensité de la fête au plat du quotidien « au bain les enfants, demain il y a école… »

L’automne vient adoucir la brulure du soleil d’été et nous inonde de sa douceur apaisante. Les journées sont encore belles, comme une réminiscence de la fureur de l’été dont nous gardons encore le souvenir. Etape de transition, c’est le moment d’intégrer ce que la vie nous a apporté.

Bientôt l’hiver sera à nouveau là. La vie va reprendre ses droits. Le retour à la normale fera oublier l’extase de la fête. De nouveaux projets vont alors pouvoir se préparer. Ce sera le calme avant la prochaine tempête…

Quand le rythme de notre efficacité ralentit, nous pourrions croire à de la procrastination. Il n’en est rien. C’est le moment idéal pour ancrer de nouvelles idées de projets. Les réussir, c’est prendre le temps de les enraciner dans ces moments de latence.

Et vous, comment vivez-vous les changements de rythme dans vos projets ? Que mettez-vous en place pour faciliter le passage d’une phase à l’autre ?

Please note: I reserve the right to delete comments that are offensive or off-topic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


7 thoughts on “COMMENT UTILISER LE RYTHME NATUREL DES PROJETS POUR GAGNER EN EFFICACITE ?