COMMENT OUBLIER SES FAIBLESSES POUR DEVELOPPER SES FORCES ?

Depuis que l’entreprise se préoccupe du développement de ses employés, vous ne pourrez pas échapper à la fatidique question des entretiens d’embauche : « quelles sont vos forces et vos faiblesses ? ». Faiblesses… Rien que le choix du mot, quelle horreur ! Je préfère le mot limite. Il a l’avantage de nous aider à nous développer.

 

Crédit Photo  © Maksim Samasiuk – Fotolia.com

Imaginons une île au milieu de l’océan. Imaginons que cette île, c’est vous. L’île elle-même, le territoire qu’elle représente, ce sont vos forces. Votre île contient toutes les ressources dont vous avez besoin pour vivre aujourd’hui dans votre environnement. La frange de terre entre votre île et l’océan représente vos limites. Le rivage détermine la limite physique de votre territoire, la limite d’utilisation de vos forces et ressources. Vous pouvez pêcher dans l’océan mais vous ne pouvez pas y vivre. Le trait de côte délimitent ce que vous avez en vous et ce que vous pouvez aller chercher à l’extérieur.

L’immensité de l’océan qui se trouve autour de votre île ne vous appartient pas, il représente tout ce qui n’est pas vous. C’est-à-dire tout ce qui vous est étranger, que vous ne connaissez pas, que vous ne savez pas faire, que vous n’aimez pas… Cette immensité représente vos faiblesses qui sont aussi infinies que l’océan. Une vie entière ne suffira pas à les combler. Ne vous étonnez pas si vous procrastinez devant la tâche !

1 – Il n’y a rien à faire avec une faiblesse: si vous ne savez pas faire et que vous n’aimez pas faire, vous ne serez jamais vraiment bon dans ce domaine. Vous pouvez vous forcer à construire un nouvel îlot que vous connecterez par un pont avec votre île centrale. Ce sera beaucoup de travail, d’énergie et de d’effort pour un rendement discutable. Et, je ne parle pas des îlots trop différents de ce que vous êtes: pour ceux-là, inutile de commencer, vous ne verrez jamais la fin des travaux…

2 – Nos limites se situent entre nos forces et nos faiblesses : C’est ce qu’on appelle communément le deuxième côté de la médaille ou encore le défaut de nos qualités. Etre rigoureux est une qualité, Etre rigide est un défaut. La limite se situe entre les deux, dans la notion du « oui, c’est une force, mais pas tout le temps ». Son positionnement varie selon les situations, les événements, les relations.

3 – Les limites sont mouvantes : A marée basse, à marée haute, par temps calme et par tempête, le trait de côte de notre île diffère, la mer venant plus ou moins envahier nos forces. De la même façon, nos limites varient en fonction de notre humeur et du contexte. La limite devient une force quand son utilisation devient indépendante des évènements extérieurs, quand on sait gérer la situation et le moment pour faire mentir le  « mais pas tout le temps ».

4 – C’est dans nos limites que se situe notre potentiel : Comme les hollandais ont augmenté leur territoire en le prenant sur la mer, nous développons nos forces en travaillant sur nos limites. Le « oui, mais pas tout le temps » devient un « Oui, toujours ». La force est alors disponible sur demande et à volonté permettant ainis de systématiser un résultat positif.

5 – Le développement d’une limite en force est définitif : Ca, c’est la bonne nouvelle ! Une fois le territoire gagné sur la mer, l’île garde son nouveau contour. Le rivage détermine alors de nouvelles limites, sur lesquelles nous pouvons travailler pour les repousser. Nous augmentons ainsi de proche en proche la taille de notre île et donc l’assise de nos forces, qualités et compétences. Croyez-moi, c’est beaucoup plus facile que de tenter de partir de rien au beau milieu de l’océan de nos faiblesses !

Il n’y a pas de faiblesse à accepter de ne pas tout savoir. Nos limites intègrent nos conditions de réussite, les connaître est une qualité, les poser est une force.

Et  vous, comment gérez-vous vos limites ? Comment développez-vous votre île ? Comment aidez-vous les autres à développer la leur?

Please note: I reserve the right to delete comments that are offensive or off-topic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


2 thoughts on “COMMENT OUBLIER SES FAIBLESSES POUR DEVELOPPER SES FORCES ?