Comment être exceptionnel tout en restant ordinaire ?

Cette semaine, j’ai fait quelque chose d’exceptionnel. Totalement ordinaire et pourtant, exceptionnel ! Le sentiment que cela m’a procuré m’a mise en joie pour toute la journée. J’étais contente comme une petite fille, prête à taper dans mes mains! Mais, en quoi le fait de prendre une moto-taxi en robe pouvait-il bien me mettre dans une telle humeur ?

le quotidien et l'exception, les affaires quotidiennes

Crédit photo : © TekinT- Fotolia.com

Je prends souvent une mototaxi en arrivant sur Paris. Outre le temps considérable que je gagne, j’aime ce moment où nous glissons entre les embouteillages. Je me laisse porter, visage au vent, profitant de cet instant de liberté sans téléphone. J’aime la moto. Sauf qu’hier, j’avais un rendez-vous important avec un nouveau client et que je voulais mettre la robe qui m’aiderait à être qui je voulais être pour cette première rencontre : élégante, professionnelle, fluide et souple. Ne sachant pas trop comment je réussirai à combiner robe et moto , je décidai néanmoins de réserver mon chauffeur préféré.

1 – Exceptionnel car unique

Dès la descente d’avion, un motard me proposa une mototaxi, avant que son regard ne descende sur ma robe et qu’il ne se reprenne. Cela me fit rire, s’il savait ! Je me dis en moi-même : « il n’y a vraiment que moi pour faire des trucs comme ça ». C’est exactement ce que me diraient mes copines quand je leur raconterai ma virée en moto, sous la grisaille parisienne, en robe Armani…

Et pourtant, ce décalage des genres, cette capacité à tester des choses différentes de ce que l’habitude nous donne à montrer, c’est effectivement bien moi. Le simple fait de prendre une mototaxi dans ma belle robe avec mes beaux escarpins et mon joli manteau me rappelait cette force en moi qui fait que je suis qui je suis et qui me rend unique aux yeux de ceux qui m’apprécient.

2 – L’exceptionnel engendre la fierté

En sortant du siège social de mon client – bâtiment cossu, grosses voitures en ligne – cela respirait l’argent et le pouvoir effectif de cette entreprise. En attendant la moto, je me sentais presque prolétaire dans ma belle robe, tellement l’environnement et les gens qui tournaient autour étaient prestigieux. Cela me fait du bien de temps à autre de reconnecter avec ce monde très parisien, comme une piqure de rappel d’un monde dont je ne veux plus au quotidien mais que j’ai néanmoins aimé et que je continue d’apprécier en visite…

Une délégation Chinoise sortit au moment où « ma » moto arrivait. Continuant ma conversation au téléphone, je m’approchais et mon chauffeur m’aidait à enfiler cette grosse parka chaude de motard. Je voyais en coin les chinois contempler ma transformation de jolie femme élégante et professionnelle en motarde plus ou moins informe, dont seul, le mouvement léger dans ses jupes laissait paraître la femme. J’enfourchais la moto sous le regard appuyé d’un des leurs.

Pour avoir vécu au milieu d’eux pendant tant d’années, je lisais dans ses yeux comme dans un livre. Dans son propre cadre de référence, les deux roues sont pour les gens qui n’ont pas assez d’argent pour s’en payer quatre. Je l’entendais se dire : « quand on peut avoir un chauffeur, on ne s’abaisse pas à monter sur un tel engin. En jupe qui plus est ! » C’est sourire aux lèvres que je lui fis un signe de tête de compréhension en partant.

Son regard ébahi m’emplit d’une joie profonde que je peux encore ressentir aujourd’hui. Cette joie, plus que ce sentiment de liberté pure, c’était la fierté d’avoir osé.

3 – Le courage de se dépasser est exceptionnel

Ce sentiment de fierté me fit comprendre que j’avais dépassé mes propres limites, mon propre cadre de référence, mes propres croyances qui rendaient incompatible à mes yeux, jusqu’alors, le fait d’être élégante et en moto. J’étais finalement surprise de la facilité avec laquelle tout se déroulait. Je n’en menais pas large le matin, craignant le passage délicat qui me permettrait de me retrouver à califourchon sur cet engin.

Cet acte, au fond très ordinaire, devenait exceptionnel en ouvrant un nouveau champ des possibles pour moi, et donc pour mes proches et ma vie entière. J’étais heureuse d’avoir eu le courage de me lancer.

Je me souviendrai toute ma vie du regard de ce Chinois dans ce quartier chic de Paris. La puissance de la joie alors ressentie me donnera la force nécessaire pour me libérer une prochaine fois de mes limites.

En arrivant sur Orly, la moto qui se gara à côté de nous transportait également une femme. Vous savez quoi ? Elle était en jupe ! Sublime confirmation que l’exceptionnel n’est pas dans l’acte lui-même mais dans la façon dont on le vit.

Et vous, à quelle occasion avez-vous eu le sentiment de faire quelque chose d’exceptionnel ? Qu’est-ce que cet événement vous a appris sur vous-même ?

Laissez votre avis dans les commentaires prévus à cet effet à la suite de l’article.

 

Please note: I reserve the right to delete comments that are offensive or off-topic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.