COMMENT CHANGER DE VIE SANS FUIR ?

La demande de changement m’est parfois formulée avec une telle force. Le besoin de changer apparaît dans l’urgence. Là, tout de suite, maintenant. Comment répondre à l’urgence sans fuir ? Comment assurer un résultat pérenne, stable et équilibré ?

Crédit Photo :  © chrisharvey  – Fotolia.com

Changer demande toujours un effort notable. Parfois, quand le vase déborde et que le ras-le-bol se répand sur la table au point de nous éclabousser les pieds, il est bien difficile de faire la part des choses. Entre fuite et changement, la tentation est alors grande !

1 – Traitement du problème

Le ras-le-bol qui nous conduit à réagir est lui-même associé à une cause racine : le problème.

Dans la fuite, si on prend l’exemple d’une maison, on repeint les murs, on change la moquette, on déplace les meubles. Cela donne un regard neuf mais cela ne change rien fondamentalement. On tourne en rond, on change le décor mais on reste au même point. On emmène le problème avec soi, un peu comme une valise. Seul, l’environnement autour de nous a changé. Le problème reste entier.

Dans le changement, on déménage. On change de maison, de regard, d’habitude. Il y a un changement de direction, un nouveau départ. Changer suppose un aboutissement par rapport au problème et la mise en place d’une solution pérenne.

2 – Stabilité dans le temps de la solution

La fuite est un peu plus de la même chose. Il ne peut y avoir de résultat stable puisque le problème n’a pas été traité. Il demeure entier. Il reviendra. On choisira alors de remettre une couche de peinture et de continuer ou bien, de résoudre le problème. Les deux options sont toujours possibles.

Le changement implique un virage dans la vie, un non-retour en arrière. Le passage du avant au après est perceptible et définitif. Le problème est traité. Les acquis sont définitifs.

3 – Apprendre de l’expérience

C’est le traitement du problème qui permet l’apprentissage.

Dans la fuite, on ressasse notre mécontentement qui se traduit souvent par des Non mais, tu te rends compte ?!? La fuite est une fuite en avant. On balaie d’un revers de main les miettes sur la table et on continue. Les miettes, elles, restent par terre. La vie se chargera de nous les représenter, encore et encore, tant que l’on n’aura pas compris ce que l’on devait apprendre de la situation. Chaque répétition peut faire monter le niveau de ras-le-bol, qui en débordant, nous permettra alors de traiter le problème.

Le changement regarde le problème bien en face et le traite jusqu’à ce qu’il soit résolu. Cette résolution suppose la mise en place d’un nouveau mode de fonctionnement. C’est la volonté de trouver une solution qui permet le processus d’apprentissage. En comprenant les liens qui existent entre le problème, le comportement et les conséquences, on apprend de l’expérience. Ce qui est compris est alors acquis à jamais.

4 – Prendre sa responsabilité

Prendre sa responsabilité, c’est accepter que nous sommes, nous-mêmes, une partie du problème.

Dans la fuite, le problème est assez simple : c’est les autres. Le point commun est toujours le même : moi, je n’ai pas de chance, je suis victime. A ce titre, on déclare la faute chez le chef, le conjoint, le contexte, la situation, la crise, le gouvernement… A moins que ce ne soit simplement la faute à pas de chance !

Il ne peut y avoir changement durable sans remise en cause de son propre comportement, sans prise de conscience de sa propre responsabilité dans le problème. Le traiter de manière pérenne suppose d’accepter cette part de responsabilité et de laisser à l’autre la sienne. Cette responsabilisation est souvent difficile. Il nous faut en effet accepter de quitter le statut confortable de la victime pour prendre celui moins enviable du responsable…

Si notre liberté est au bout du voyage du changement, il nous faut parfois fuir à plus d’une occasion avant de décider de nous atteler à la tâche.

Et vous, comment reconnaissez-vous la fuite dans l’envie de changer? Comment gérez-vous la pérennité de la solution mise en œuvre ?

Please note: I reserve the right to delete comments that are offensive or off-topic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


4 thoughts on “COMMENT CHANGER DE VIE SANS FUIR ?

  1. Bonjour Bénédicte, la fuite est souvent la première idée qui vient mais comme tu le dis, si on ne s’occupe pas du problème il reviendra car nous sommes une partie du problème. Poser les choses à plat et essayer des solutions différentes pour voir ce qui convient le mieux. Le fond du problème reste évidemment notre façon de penser qui doit être corrigée, du moins améliorée…

    zenie