6 raisons pour considérer un compliment comme un cadeau

De loin, elle ressemble à un rayon de soleil dans la grisaille environnante. Toute à mon plaisir de la revoir, je la complimente sur son beau manteau de couleur. Son « Oh ça ? Non ! C’est très vieux !!! » me fait éclater de rire. Comme si cela avait un rapport !    

comment accepter un compliment Crédit photo de © Jeanette Diet – Fotolia.com

Rejeter un compliment ou un merci, c’est jeter aux orties un cadeau dont nous avons beaucoup à apprendre et qui pourrait nous être utile à plus d’un égard.

1 – Un compliment est le remerciement d’un cadeau reçu

En complimentant mon amie pour son manteau, je la remercie d’être là, belle et rayonnante. Je la remercie d’avoir apporté de la joie, au travers de sa seule présence, dans l’univers grisâtre de ma journée. Le manteau n’est que la partie visible de l’iceberg. Il est ma façon à moi de l’accueillir et de lui dire le plaisir que j’ai à la voir. Si elle ne peut savoir ce qui est en moi, mon compliment lui indique néanmoins que je reçois sa présence comme un cadeau.

2 – La valeur d’un cadeau se mesure au plaisir de le recevoir

Ce n’est pas celui qui donne qui détermine la valeur d’un cadeau, c’est celui qui le reçoit. La vue de son manteau était un cadeau pour moi et cela n’a absolument rien à voir avec son prix ou avec les années !

La majorité des cadeaux que l’on reçoit dans la vie n’ont pas de valeur marchande et sont empreints d’affectation, d’attention ou de considération. Pour celui qui le reçoit, ce cadeau peut ne pas avoir de prix, il peut même, dans certains cas, changer le cours de sa vie. Pour exprimer sa gratitude, un merci ou un compliment est souvent la réponse la plus immédiate.

C’est l’enfant qui vous étreint pour vous remercier d’être là parce qu’il vient d’avoir peur, c’est votre patron que vous sauvez du déluge en ayant fourni si rapidement ce dont il avait besoin, c’est votre conjoint qui reste sans voix devant la surprise que vous avez préparé en son honneur…

3 – Prendre conscience de ce que nous donnons, c’est prendre conscience de sa valeur

Quand nous recevons un merci ou un compliment, et même si nous considérons que « c’est bien normal », le message que nous envoie notre interlocuteur est que cette « normalité » a beaucoup de la valeur pour lui. Il est alors de notre responsabilité d’en comprendre le sens, le pourquoi…

Rejeter un merci ou un compliment revient à se priver d’une opportunité de savoir ce que les autres perçoivent de nous. Nous pouvons ne pas le comprendre et le regarder comme une bête curieuse mais nous nous devons de le prendre et d’ne faire quelque chose !

Parfois, nous avons besoin d’en recevoir plusieurs du même acabit pour réaliser et accepter que nous fassions quelque chose perçu comme exceptionnel par les autres et comme tout à fait normal pour nous…

4 – Derrière un remerciement se cache une compétence

Moins on comprend d’où vient le merci, moins on comprend en quoi l’autre a trouvé que l’on était quelqu’un de formidable, plus cela vaut la peine d’aller chercher ce qui se cache derrière.

Il s’agit très souvent d’une capacité tellement intégrée que nous n’avons pas conscience que nous la mettons en œuvre. Un compliment suppose également la reconnaissance de quelque chose de remarquable au sens où tout le mode ne peut pas le fournir.

On est alors dans la définition même d’une compétence : quelque chose que l’on sait faire ou être et dont tout le monde n’est pas capable.

5 – Une compétence comprise se transforme en talent

En prêtant attention à ces appréciations positives successives, nous  sommes alors à même de prendre pleinement conscience de notre valeur, de ce qui fait notre différence, de ce que nous apportons aux autres.

Une fois conscient de ce qui fait notre valeur, nous pouvons alors l’utiliser de manière systématique, sûrs des effets que nous obtiendrons. Le cercle vertueux est alors en route, assurant le développement de notre talent et renforçant sa manière unique de s’exprimer.

6 – Refuser un cadeau, c’est refuser l’intention du cadeau

Le merci et le compliment sont à leur tour un cadeau de la vie transmis par notre interlocuteur. Le refuser, c’est refuser son intention du cadeau.

Comme pour les cadeaux matériels de la tante Berthe, vient alors le risque de confusion entre le rejet du cadeau et le rejet de celui qui l’a donné.

Encore une bonne raison pour accepter les mercis et les compliments… !

S’il n’y a pas aucun avantage à refuser un merci ou un compliment, il est pourtant très commun de s’entendre dire un « Non, mais c’est rien ! ». C’est peut-être rien mais certainement pas pour celui qui remercie…

Et  pour vous, quels sont les mercis et les compliments les plus difficiles à recevoir ? Comment les appréhendez-vous ?

Votre commentaire est le bienvenu dans l’espace prévus à cet effet à la suite de l’article.

Please note: I reserve the right to delete comments that are offensive or off-topic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


One thought on “6 raisons pour considérer un compliment comme un cadeau