3 FACTEURS CLES POUR REUSSIR SON CHANGEMENT

A vingt ans, lorsque j’ai rencontré Laura, elle s’appelait Laurent. Récemment, j’avais retrouvé la trace de sa femme sur les réseaux sociaux. Et puis, il y a deux jours, au dîner des anciens de l’école, j’ai réalisé mon erreur. La femme belle et puissante qui se trouvait devant moi était en réalité l’homme que j’avais connu durant mes études.

Crédit Photo : © MikePeacock – Fotolia.com

Bien que le changement soit mon quotidien depuis des années, le choix de Laura m’impressionne pour la détermination qu’il suppose. Son histoire m’a fait  réfléchir à ce que nous devons mettre en place, chacun à notre niveau, pour réussir notre propre changement.

1 – Etre déterminé dans sa décision

Entre caresser l’idée de changer et mettre en œuvre son changement se situe souvent un sentiment profond d’urgence. Une urgence à faire, généralement orchestrée par un ras-le-bol devenu intolérable. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. C’est la force intérieure qui nous fait dire « plus jamais ça ! ». C’est l’envie irrésistible de se lancer pour faire ce que l’on a toujours voulu faire.

Si l’envie de changement est souvent murie, longuement réfléchie et analysée en détail, la décision, elle, est rapide, tranchante, irrévocable. C’est la détermination avec laquelle nous prenons la décision de changer qui donne l’impulsion nécessaire à notre réussite. L’énergie de la prise de décision  doit être suffisamment forte pour nous porter jusqu’au dépassement des premiers obstacles.

La détermination de notre volonté est directement liée à notre capacité à nous accepter pour ce que nous sommes vraiment, indépendamment de ce qu’en pensent les autres.

2 – Sortir des attentes des autres

Changer suppose une forme de rupture avec un « avant » et un « après ». Dès la décision, avant même la mise en œuvre, les autres perçoivent cette rupture dans ce qu’ils connaissent de nous, de notre manière de fonctionner, de notre façon d’être. Non seulement, ils n’ont pas choisi ce changement mais souvent, ils ne le souhaitent pas.

Implicitement en changeant nous impactons notre environnement. Tout mouvement implique le système dans son ensemble. C’est comme ces jouets que nous accrochons au-dessus des berceaux des tout-petits. Impossible de faire bouger la girafe sans toucher à l’éléphant. Attendez-vous à ce que vos proches résistent ! Personne n’aime être l’éléphant d’un autre.

La résistance peut prendre différentes formes. Au-delà de la confrontation ou de l’opposition silencieuse, la plus sournoise véhicule la peur. Les risques des conséquences sont alors amplifiés semant le doute. Les peurs que les autres projettent gentiment sur nous leur appartiennent. Ne les prenez pas. Souvenez-vous que tout le monde n’a pas le courage ou l’envie de partager votre choix.

3 – Assumer son choix

Assumer son choix, c’est prendre la responsabilité de la décision et de ses conséquences. Comme en management, si la décision peut être collégiale, seul le chef est responsable des conséquences de la décision. Ici, le chef, c’est vous. Inutile de chercher des excuses pour ne pas faire, mieux vaut se donner les moyens de réussir. Il n’y a personne d’autres à blâmer que soi-même !

Quitte à être responsable de son choix, autant en profiter pleinement, vous ne croyez pas ? C’est ici que les peurs de l’entourage nous servent. En annonçant les obstacles potentiels, elles nous permettent de nous préparer à les franchir.

Une fois le changement en place, vous remarquerez que, sans le chercher vraiment, vous entrez en contact avec des personnes très différentes de celles que vous connaissiez jusqu’alors. Notre entourage contient également sa part de « avant » et « après ». Assumer son choix, c’est savoir accueillir cette nouveauté imprévisible. On y trouvera le signe d’un changement intégré et réussi.

Vouloir changer, choisir de changer, mettre en œuvre son changement et réussir son changement sont des notions bien distinctes. Seule une détermination fortement ancrée permet de garder le cap et de vivre pleinement les bénéfices du changement tant espéré.

Et pour vous, quelles sont les facteurs clés qui permettent de réussir le changement ? Comment tenir le cap quand nous sommes en pleine turbulence ?

Please note: I reserve the right to delete comments that are offensive or off-topic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


4 thoughts on “3 FACTEURS CLES POUR REUSSIR SON CHANGEMENT